Les valeurs

L’adoption de nouvelles valeurs pour le management des personnes a cessé d’être une option pour se convertir en une obligation tant pour les entreprises, comme pour leur personnel et pour la société elle même.

Les valeurs sont intimement mêlés aux principes du taylorisme qui régissent le modèle dit classique, toujours dominant. Ils sont basés sur des faits contemporains de son concepteur, Frédéric Taylor, qui n’ont plus cours aujourd’hui.

L'organisation Fractale repose sur des valeurs humaines

A la différence d’il y a un siècle, lorsqu’il fut crée, les travailleurs ont maintenant reçus une éducation, une préparation et une formation personnelle et professionnelle qui ne permet plus l’application du concept : les chefs pensent, les ouvriers exécutent.

La situation sociale a également changé. Les travailleurs des sociétés industrialisées ont le droit de vote comme citoyens et, comme consommateurs, le pouvoir de choisir et de décider. Le niveau de vie n’est plus, pour la population active celui de survie qui était commun il y a un siècle.

Il est devenu inviable de vouloir baser la relation entreprise – travailleurs sur le seul lien de subordination, sur une supposée dépendance à sens unique (de bas en haut). Il est maintenant d’une moralité contestable et contestée de traiter le personnel comme des mécanismes ineptes et de lui demander un engagement personnel le plus total possible en échange d’une simple rémunération salariale.

C’est pourquoi le modèle d’Organisation Fractale développe des valeurs et des principes en harmonie avec la situation technologique, économique et sociale du XXIe siècle.

Ces principes et ces valeurs sont décrits en profondeur dans le chapitre 5 du livre : L’Organisation Fractale.

Panier
Votre panier est vide
Ce site uilise des cookies pour faciliter son expérience de navigation. Voir ICI notre politique de cookies
Accepter
x